Déforestation en Afrique: Greenpeace interpelle Vincent Bolloré

  • Source: : RFI | Le 24 février, 2016 à 17:02:48 | Lu 2231 fois | 5 Commentaires
content_image

Déforestation en Afrique: Greenpeace interpelle Vincent Bolloré

Pour l'ONG de défense de l'environnement, les plantations d'hévéas et de palmiers à huile menacent de nombreuses forêts en Afrique.

Greenpeace tire la sonnette d’alarme face aux menaces de déforestation accélérée en Afrique. Dans un rapport publié ce mardi 23 février, l’ONG de protection de l’environnement, s’intéresse aux plantations d’hévéas et de palmiers à huile exploitées par un groupe luxembourgeois, la Société financière des caoutchoucs (Socfin) présente dans huit pays africains et qui refuse de prendre des engagements de protection des forêts. Greenpeace interpelle par ailleurs l’homme d’affaires français Vincent Bolloré, très actif en Afrique.


De plus en plus d’investisseurs, de planteurs et de courtiers de palmiers à huile et d’hévéas s’intéressent beaucoup à l’Afrique et particulièrement au bassin du Congo. Le rapport que Greenpeace vient de sortir pointe une entreprise : la holding luxembourgeoise Socfin.


« Le groupe Bolloré est actionnaire à hauteur de 38,75 % exactement de la Socfin, explique Cécile Leuba, chargée de campagne forêt chez Greenpeace France. C’est pour cela qu’aujourd’hui, on s’adresse directement à Vincent Bolloré pour lui demander de s’engager contre la déforestation et de faire pression sur cette entreprise, la Socfin, pour qu’elle aussi puisse s’engager contre la déforestation. »


Les discussions n'avancent plus, selon Greenpeace. L'ONG est en contact avec la Socfin depuis plus d’un an et avec le groupe Bolloré depuis près de six mois. En République démocratique du Congo par exemple, la Socfin aurait une concession de 29 066 hectares dont 6 090 plantés. Environ 20 000 hectares de forêts denses sont donc potentiellement menacés. « Jusqu’à présent, la Socfin refuse de publier une politique zéro déforestation qui réponde aux standards les plus élevés », regrette Cécile Leuba.


De son côté, Vincent Bolloré botte en touche et dit n'être qu'un facilitateur du dialogue entre la Socfin et la société civile.

Auteur: RFI - RFI

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (5)


Laye En Février, 2016 (17:45 PM) 0 FansN°: 1
la France nous exploite et nos dirigeants ne disent rien!!!
Le Critique En Février, 2016 (18:06 PM) 0 FansN°: 2
Mais a qui la faute si Socfin a plus de 29 000 ha de forêts ou apparemment elle peut faire ce qu'elle veut , pour ses seuls intérêts, en dépit du bon sens, des interets du peuple, et de l'environnement au point que Greenpeace s'en offusque : ce sont bien les autorités de Rdc qui accordé cette maudite concession.

Décidément le Général De Gaulle avait raison : " les dirigeants africains n'aiment pas leurs peuples "!
Latdior2012 En Février, 2016 (19:42 PM) 0 FansN°: 3
Le groupe Bolloré est un héritier des groupes coloniaux opérant dans l'ex-AOF et l'ex-AEF. Certains de ces intérêts remontent jusqu'à l'esclavage européen et le commerce triangulaire. Les Africains en sont peu informés et les pions dont le groupe dispose en Afrique lui servent de cache-sexe, prête-noms, entremetteurs, relais ou lobbyistes, selon les besoins. Ce n'est pas ce groupe qui nous emmènera vers le réel développemtn économique. Il l'aurait déjà fait, s'il le pouvait!!!  :emoshoot:   :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Février, 2016 (20:22 PM) 0 FansN°: 4
Il ya pas dans le monde quelque chose de plus maudit que les dirigeants d afrique francophone.
Bollore à La Cpi  En Février, 2016 (21:36 PM) 0 FansN°: 5
Virez bollore d'Afrique. ..

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com