La RDC est en «grand danger» pour Kofi Annan et 9 ex-présidents africains

  • Source: : Webnews | Le 16 juin, 2017 à 23:06:17 | Lu 2657 fois | 10 Commentaires
content_image

Kofi Annan, en mars 2012.

L'avenir de la République démocratique du Congo est en «grand danger», c'est en ces termes que Kofi Annan et neuf ex-présidents africains s'inquiètent de la situation dans le pays. Dans un «appel urgent en faveur d'une transition pacifique et démocratique en RDC», ils s'alarment de la non-tenue encore des élections.

Les mots sont forts, ces dirigeants africains se disent « consternés » par la situation politique en République démocratique du Congo et notamment par l'absence d'organisation d'une élection présidentielle. Une échéance reportée sans nouvelle date depuis décembre 2016 et qui doit permettre cette transition démocratique dans le pays. Résultat, la crise politique que traverse la RDC constitue une « menace à la stabilité, la prospérité et la paix de toute la région des Grands Lacs, voire de l'Afrique tout entière ». Les termes de cet appel sont donc sans ambiguïté.

Kofi Annan, mais aussi l'ex-président sud-africain, Thabo Mbeki, ou encore les ex-présidents du Nigeria et du Bénin, ils sont neuf en tout à s'alarmer que l'accord politique conclu entre majorité et opposition le 31 décembre dernier, et qui a permis d'éviter « un désastre », ne soient pas respectés et que les élections ne soient pas organisées d'ici la fin de l'année. Le non-respect de cet accord mine la possibilité d'une transition non violente, disent-ils, or les élections sont la seule option pour résoudre la crise de légitimité dont souffrent aujourd’hui les institutions politiques congolaises.

Ils appellent donc le Congo, mais aussi la communauté internationale à fournir toutes les ressources pour organiser ces élections d'ici la fin de l'année. Ils mettent aussi en garde : « Si la crise actuelle » n'est pas résolue « elle aura des conséquences sur tout le continent africain ».

? Moïse Katumbi annonce son retour sans donner d’échéance

De son côté, l'opposant congolais en exil et candidat à la présidentielle, Moïse Katumbi annonce son retour au pays. Actuellement, il est encore poursuivi en RDC dans une affaire immobilière pour le moins controversée. Ce n’est pas la première fois qu’il fait une telle annonce, mais celle-ci fait suite à la demande du comité des droits de l'homme de l'ONU qui appelle Kinshasa à garantir son retour en toute sécurité.

Il est demandé à la République démocratique du Congo d’assurer la sécurité de Moïse Katumbi, de ne pas l’arrêter et de lui permettre de participer aux élections présidentielles. Alors nous allons demander – mais c’est un processus cette fois qui est politique – à la Monusco sa protection efficace, efficiente, pour ne pas qu’il lui arrive malheur.


Auteur: Rfi - Webnews

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Anonyme En Juin, 2017 (07:29 AM) 0 FansN°: 1
le pays le plus riche et le plus pauvre de la planète :frustre: 
Reply_author En Juin, 2017 (08:21 AM) 0 FansN°: 1
un pays malade de ces dirigents tous corrompus
Anonyme En Juin, 2017 (07:35 AM) 0 FansN°: 2
Koffi Annan un vrai pantin au service de ses maitres occidentaux.

Le vrai danger contre la RDC ce sont les ingerences exterieures.

Pourquoi ces neufs chefs d'etats ne parlent pas de la Cote d'Ivoire et du Mali,du Sud Soudan,de la Centrafrique,et de la Somalie ???

La RDC cest un pays continent qui fait la superficie de toute l'Europe de l'Ouest.

Organiser des élections dans ce pays c'est du travail de titan,il faut beaucoup d'argent et des moyens logistiques colossaux.

Les élections ne vont pas nourrir ni soigner la population.

La question de la securité dans le pays c'est cela qui est primordiale.

Les élections se tiendront à la fin du processus electoral que dirige la CENI qui est un organe independant.
Allo En Juin, 2017 (08:13 AM) 0 FansN°: 3
Koffi c'est une vraie merde. Qu'est ce qu'il a fait empêcher tous ces problèmes à la RDC. Les multiples ingérences des occidentaux sont à la base des problème de la RDC, tout le monde le sait. Ce bâtard est resté combien d'années à l'ONU. Cette période coïncide a la descente en enfer pour la RDC. C'est lui qui a vendu la RDC.
Anonyme En Juin, 2017 (08:25 AM) 0 FansN°: 4
la malediction de son sous sol tout les pays europeen amerique asie volent pillent ce pays patrick lumuba a ete assassiné par ces puissances
Anonyme En Juin, 2017 (15:36 PM) 0 FansN°: 5
Le plus grand danger pour l'afrique c'est koffi anane lui meme.  :frustre: 
Anonyme En Juin, 2017 (03:28 AM) 0 FansN°: 6
Isszi En Juin, 2017 (07:22 AM) 0 FansN°: 7
les 80 millons de conglais meritent mieux que vos commentaires.

Anonyme En Juin, 2017 (13:41 PM) 0 FansN°: 8
La RDC ne peut à mon avis etre un Etat unitaire,c'est un continentpar sa dimension et ses ressources , elle ne peut etre gouvernée par un seul homme à distance ,elle doit etre gouvernée comme aux Etats Unis sous forme federale ,sinon les memes causes creeront les memes effets

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com