"Les Finances publiques se portent bien…" (Directeur du budget)

  • Source: : Seneweb.com | Le 31 mai, 2018 à 15:05:18 | Lu 4826 fois | 32 Commentaires
content_image

"Les Finances publiques se portent bien…" (Directeur du budget)

Il n'y a pas à s'alarmer en parlant de caisses vides de l'État. Le Directeur général du Budget, Mamadou Moustapha Bâ, rassure: "Les caisses de l'État sont bien remplies et le budget bien exécuté  et il n'y a pas de tension financière liée à la gestion prudente de certaines dépenses."

Il ajoute : "Il n'y a pas péril en la demeure car le  taux d'exécution du budget est de l'ordre de 41 %."

À preuve, souligne Mamadou Moustapha Bâ sur la Rfm, le Sénégal a empoché 1184 milliards de francs Cfa avec l'Eurobond 2018.

"Cette bonne santé financière a pour résultats le respect des accords  pris avec les enseignants et les étudiants à travers la loi des finances rectificative", signale le directeur du Budget. Qui reconnaît, toutefois, une baisse des recettes de l'État en raison de la hausse du prix du baril de pétrole, qui est passé de 54 à 74 dollars (environ 29 000 à 40 000 francs Cfa).


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (18)


Anonyme En Mai, 2018 (15:37 PM) 0 FansN°: 1
s il dit le contraire on le vire comme sonko
Reply_author En Mai, 2018 (17:29 PM) 0 FansN°: 1
un directeur du budget qui confond dettes concessionnelles et dettes non concessionnelles c'est du jamais vu! il dit, en parlant de l'euro-obligation, "nous avons empoche plus d'un milliard de dollars ..."! c'est comme si cet emprunt n'etait pas a rembourser avec des interets en sus! et c'est bien cet emprunt qui a fait basculer nos finances publique et cause des deteriorations au niveau des ratios d'endettement!
le fmi n'en disconvient pas car il dit dans sa cinquieme revue du pse que, "les indicateurs d’endettement se sont dégradés depuis l’année dernière, en raison de l’augmentation des emprunts extérieurs. d’après les projections pour 2017, la dette extérieure publique du sénégal devrait atteindre 46,4 % du pib, contre 38,7 % prévus dans la précédente avd. en 2017, le sénégal a émis une euro-obligation de 1.1 milliard de dollars, la plus importante jamais réalisée, plus du double de l’obligation de 500 millions de dollars émise en 2014.les indicateurs d’endettement se sont dégradés depuis la dernière avd. dans les scenarios des tests de résistance les plus extrêmes, deux indicateurs dépassent le seuil fixé, dont un à plusieurs reprises, indiquant une vulnérabilité accrue de la dette liée au risque de refinancement des euro-obligations. ces dépassements sont parfois importants et prolongés, ce qui semble indiquer qu’une nouvelle dégradation des indicateurs
d’endettement pourrait exposer le sénégal à un risque modéré de surendettement. afin de stabiliser la dette et de rester peu exposé au risque de surendettement, le sénégal doit
continuer à gérer sa dette de manière prudente, notamment en restant vigilant à ’l’égard de sa dette non concessionnelle, en réduisant les besoins de financement des opérations
du trésor et en mettant en oeuvre des réformes pour mobiliser des ressources intérieures et préserver la croissance."
le fmi, dans la meme cinquieme revue de l"instrument de soutien a la politique (isp) macroeconomique du senegal dit aussi que "au cours des dernières années, les besoins de financement de l’administration centrale ont dépassé le montant que semble indiquer le déficit budgétaire. le trésor a notamment dû combler les deficits budgétaires du groupe la poste et de la caisse de retraite de la fonction publique et utiliser les dotations non utilisées de budgets précédents à travers les comptes de dépôt, ce qui a entraîné un financement net dépassant le déficit budgétaire de 2,5 % du pib en 2016. lors de la quatrième revue de l’ispe, un nouveau critère d’évaluation a été adopté afin de réduire progressivement ces emprunts supplémentaires au cours de la période restante de ‘'ispe et de les éliminer totalement d’ici fin 2019."
Anonyme En Mai, 2018 (15:43 PM) 0 FansN°: 2
Pourquoi les DAGE de certains ministères sont à sec et n'arrivent pas à s'approvisionner depuis le début de l'année. Le plus grave c'est dire que les caisses sont remplies en mentionnant l'argent récolté de l'Eurobond, sachant que le maquis a battu le record des emprunts obligatoires
Anonyme En Mai, 2018 (15:46 PM) 0 FansN°: 3
Ah bon, dans ce cas pour que la Banque mondiale et le Fmi s’inquiètent du niveau de la dette, pour les euro bonds, toi tu fais de la politique!!!!!
Pa28 En Mai, 2018 (15:48 PM) 0 FansN°: 4
Alors Bosquet, pourquoi alors les entreprises de BTP étouffent sous le poids de décomptes impayés de l'ETAT.???????

Je voudrai juste comprendre. Merci
Anonyme En Mai, 2018 (15:53 PM) 0 FansN°: 5
CES GENS LA NE VONT PAS ETRE CONTANT

ILS PREFERERAIENT QU'ILS SOIT CATASTROPHIQUE

POUR AVOIR DU PAIN SUR LA PLANCHE



Senegalais En Mai, 2018 (16:09 PM) 0 FansN°: 6
apristes= menteur et mythomanes professionnel

n'empeche 2019 vous dégagerez par force dole mbame.

 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Reply_author En Juin, 2018 (05:49 AM) 0 FansN°: 1
oui il degage et doivent etre juger et mis en prison pour vol de richesse .
tous doivent etre lyncher
Anonyme En Mai, 2018 (16:19 PM) 0 FansN°: 7
Répondez à ces questions pertinentes qu'on vous pose, pourquoi beaucoup de ministères n'ont exécuté aucun franc de leurs budgets en cours (18), alors que nous sommes demain juin; les fournisseurs ont du mal à rentrer dans leurs fonds (dette intérieure énorme)…., des agences et grands programmes de l'Etat ont du mal à fonctionner parce que n'ayant reçu que le juste minimum pour fonctionner. Nous sommes au Sénégal et les gens se parlent, ce qui se passe les gens sont au courant, nous avons des parents, des amis dans les administrations.



Alors arrêtez de vous leurrer vous-même, ne prenez pas les Sénégalais pour des égarés.



Ce pays ne marche pas.. il n y a que vous au pouvoir et à des positions stratégiques qui jouissez …..
Anonyme En Mai, 2018 (16:05 PM) 0 FansN°: 1
merci
Reply_author En Mai, 2018 (16:55 PM) 0 FansN°: 2
bien dit sa waye jusqu'au mois de juin les fournisseurs ont du mal à percevoir leur argent rien ne marche dans ce pays , ils ne font que tromper les sénégalais avec de taux et des chiffres à ne plus finir .
Anonyme En Mai, 2018 (17:04 PM) 0 FansN°: 8
nous sommes désolé monsieur mais c faux les caisse de l’État vont mal je suis dans un service publique on est resté deux mois sans salaire on nous dit que c est un problém qui se trouve au niveau de l’économie des finances et je pose la question on est dans kel pay
Anonyme En Mai, 2018 (17:06 PM) 0 FansN°: 9
************* Les politiciens mentent comme ils respirent .







************* l'étudiant Fallou Sene n'aurait pas perd sa vie si c'était le cas .







Je suis sur que 90% des politiciens au Sénégal iront tous aux enfers  :fbhang:  .



 :jumpy2: 
Anonyme En Mai, 2018 (18:27 PM) 0 FansN°: 10
Je ne pense pas utile de repondre à ces gens qui passent leur temps à critiquer de choses qui visblement ils maitrisent à peine ,les gouvernements qui ont des difficultés budgetaires pour fonctionner on lesconnait aussi bien dans le continent que dans la sous region , il y a quelques uns dans notre voisinage ,il suffit de lire la presse internationale et en aucun cas leSenegal y est cité ,alors laissez les parler c'est peut etre ce qu'ils souhaitent au pays pour exaucer leur voeu politique, dans ce cas tous les moyens sont bons meme les malheurs des tenants du pouvoir .
Anonyme En Mai, 2018 (20:37 PM) 0 FansN°: 11
Il faut pas prendre les gens pour des cons. Les revues ont été faites par le FMI sur la base des documents que le gouvernement leur a fournis sur les résultats de la mise en œuvre du PSE. Nous ne créons rien ni ne vous souhaitons des malheurs. Nous avons répondu aux mensonges que vous avancez sur la situation des finances publiques du pays. Pourquoi n’avez-vous pas émis les mêmes objections au Fonds Monétaire dans sa cinquième revue? Toute ce que je cite ici vient du FMI comme source. La majorité de ces idiots de l’APR commenaye Niang n’ont aucune idée de la performance du PSE et nous casse les couilles avec des mensonges du genre le Sénégal a réalisé un PIB de plus de 7% en 2017 alors que ce n’est pas vrai. C’est 6,8%, donc proche de 7% mais pas plus de 7%.
Anonyme En Mai, 2018 (20:37 PM) 0 FansN°: 12
Quel menteur! euye waye weeru koor la nou nekk serigne bi. bayil fenn yi
Anonyme En Mai, 2018 (20:40 PM) 0 FansN°: 13
a part Amadou Ba voici l'homme le plus dengeureux du Senegal....ce Moustapha Ba la. bou amone diom dina deff ndank..yalla wononako boppam y'a pas longtemps
Anonyme En Mai, 2018 (20:46 PM) 0 FansN°: 14
Bravo Moustapha. Je nai jamais rencontré un homme aussi honnête et humain qui vous

Bocar Gueye En Mai, 2018 (21:59 PM) 0 FansN°: 1
***** khana dalay thiompale sur l'argent du contribuable ?
Anonyme En Mai, 2018 (22:09 PM) 0 FansN°: 15
"Il est assez étonnant de voir nos dirigeants s'autocongratuler pour des emprunts intéressés autour de 6%...ces taux sont de véritables douves dans les ressources étatiques africaines. Rapporté au budget annuel 2017 de 3 360 milliards de CFA de l'Etat du Sénégal, les 6,25% de l'Euro bond 2017 correspondent à 210 milliards de francs CFA de service de dette annuelle, uniquement sur cette créance. Beaucoup plus que le budget de la santé à 164 milliards de francs CFA. Sur 15 ans, rajoutées les diverses autres créances dues, la charge totale de la dette a de quoi interroger."
Anonyme En Mai, 2018 (22:18 PM) 0 FansN°: 16
Afin de s’assurer que leurs émissions d’obligations souveraines ne se changent pas en désastre financier, il est nécessaire que ces États mettent en place une structure saine et globale de gestion de la dette, tournée vers l’avenir. Il leur appartient non seulement d’investir leurs recettes dans le bon type de projets à haut rendement, mais également de faire en sorte qu’ils n’aient pas à emprunter davantage pour rembourser leur dette.,,



Mais au Senegal cet argent emprunte et qui nous coutera est dépensé dans un souci purement electoraliste...

Anonyme En Juin, 2018 (03:01 AM) 0 FansN°: 17
Sénégal tout le monde est expert en tout. N'oubliez pas que nous avons accès à l'information et que le pays était en dèche personne ne lui prêtera un kopec. Arrêtez cette autoflagellation qui vous pousse à souhaiter le mal à votre pays sinon vous seriez tous des futurs réfugiés
Anonyme En Juin, 2018 (09:38 AM) 0 FansN°: 18
On vous demande d’arre De mentir comme des arracheurs de dents! Nos n’avons fait que vous redire ce que le Fonds Monétaire vous dit sans que n’ayez bronché! Ce ne sont pas des choses inventées! Le budget est en déficit et vos emprunts excessifs en monnaies étrangères ne font que creuser davantage ce trou et menacer la capacité d’endettement du pays et la viabilité de la dette. Au regard des risques auxquels vous êtes exposés, à savoir le durcissement des conditions financières sur les crossborders/funding markets, la hausse potentielle des taux d’intérêt en réponse aux politiques monétaires de normalisation enclenchée par la Federal Réserve Bank et bientôt par la BCE, il y a fort à croire que the burden your debt service risque de contreindre votre souplesse financière. Le pire est que vous ne disposez d’auncune foreign currency hedging strategy to mitigate the adverse impact malgré les sommes importantes que vous avez empruntées en dollars et en euros, toutes des devises étrangères. Et avec les qui s’annoncent, le FMI craint fort que les dépenses orientées vers les campagnes n’alouredissent vos écarts de financement, your funding gap, et ne reléguent au second plan les réformes structurelles nécessaires pour maintenir la croissance économique à un taux élevé.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com