Législatives françaises: un renouvellement sans précédent attendu à l'Assemblée

  • Source: : RFI | Le 18 juin, 2017 à 10:06:08 | Lu 1011 fois | 2 Commentaires
content_image

Législatives françaises: un renouvellement sans précédent attendu à l'Assemblée

Quel que que soit le résultat de ce dimanche soir, ces élections législatives vont donner lieu à un véritable renouvellement, en raison notamment de la loi contre le cumul des mandats qui s'applique pour la première fois lors de ce scrutin. Désormais, un parlementaire ne peut plus exercer un mandat exécutif local. Un renouvellement que l'on a également vu à l'œuvre dimanche dernier avec la défaite de certaines figures du palais Bourbon. Edition spéciale sur RFI à partir de 17h30 (TU).

Edition spéciale législatives sur RFI à partir de 17h30 TU et sur rfi.fr à partir de 14h30 TU

Alors qu’elles avaient jusque-là l’habitude d’être élues dans un fauteuil, certaines figures du palais Bourbon ont mordu la poussière dimanche dernier. Ce fut notamment le cas des ténors socialistes, Jean-Christophe Cambadélis et Jean Glavany, candidats tous deux à un cinquième mandat et éliminés dès le premier tour.

Conscients du risque, certains de leurs collègues avaient préféré eux ne pas se représenter, à l’image des anciens Premiers ministres Bernard Cazeneuve, Jean-Marc Ayrault et François Fillon. A l’image également des deux derniers présidents de l’Assemblée nationale Claude Bartolone et Bernard Accoyer.

La fin du cumul

D’autres comme Laurent Wauquiez, Jean-François Copé ou Patrick Balkany ont préféré quitter l’Assemblée pour conserver leur mandat local car la loi sur le non-cumul des mandats s’applique pour la première fois lors de ce scrutin. Désormais un parlementaire ne peut plus exercer une fonction exécutive locale.

Conséquence directe : le palais Bourbon va profondément se renouveler. Mais aussi se rajeunir et se féminiser. Les partis ont investi quasiment autant de femmes que d’hommes pour ce scrutin. La raison ? Les pénalités financières ont doublé pour les formations qui ne respectaient pas la parité. Résultat : elles pourraient être plus de 40% dans la nouvelle Assemblée contre à peine 27% auparavant.


Auteur: rfi - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Juin, 2017 (13:53 PM) 0 FansN°: 1
 :emoshoot: 
Anonyme En Juin, 2017 (14:31 PM) 0 FansN°: 2
L'occasion de voir que la France est une democratie de pacotille, ou n'importe quel pede juif peut installer une dictature sous son soleil et faire son beurre.... Bon apres , le beurre ca fond au soleil....

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com