Des spécialistes vantent les vertus nutritionnelles du fonio

  • Source: : APS | Le 28 juillet, 2011 à 03:07:11 | Lu 29272 fois | 36 Commentaires
content_image

Des spécialistes vantent les vertus nutritionnelles du fonio

Des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, des chercheurs et des consommateurs ont vanté les vertus nutritionnelles du fonio, mercredi à Dakar, en déplorant le confinement de sa production et de sa consommation dans quatre régions seulement.

 

‘’Il faut se battre pour renverser la tendance en faveur du fonio comme la Guinée l’a fait il y a 15 ans. Il faut que le fonio occupe une bonne place dans la consommation des Sénégalais’’, a dit Mouhamadou Guèye, chef de la Direction de la promotion des produits agricoles, au ministère de l’Agriculture.

 

M. Guèye participait à la célébration de la deuxième édition de la Journée du fonio. Les participants discutaient des ’’valeurs nutritionnelles et vertus médicinales du fonio’’. Etaient présents des chercheurs, des producteurs, des femmes actives dans la transformation de produits céréaliers et des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture.

 

‘’Le fonio est, au Sénégal, le parent pauvre des céréales’’, a dit M. Guèye, précisant que cette céréale occupe la quatrième place après le riz, le mil et le maïs. Il appelle à vaincre ‘’la tyrannie du riz’’ par la promotion du fonio.

 

‘’Le fonio est une culture émergente, qui présente des potentialités énormes, au plan économique et sanitaire’’, a souligné le directeur général de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA, publique), Dr Macoumba Diouf.

 

Le fonio, dont les régions de Kédougou, Kolda, Tambacounda et Sédhiou sont productrices au Sénégal, fait l’objet d’un programme spécial au ministère de l’Agriculture. Ce département a lancé (à Kolda) un projet d’exploitation de 10 variétés de cette céréale, selon Dr Diouf. Mais, ‘’les moyens de ce programme sont faibles’’, a-t-il souligné.

 

‘’Nous voulons que partout au Sénégal soit cultivé le fonio, à Diourbel, à Thiès, à Dakar, etc. C’est possible’’, a affirmé Sanoussi Diakité, un professeur de mécanique qui a mis au point, le 27 juillet 1993, une machine à décortiquer cette céréale.

 

El Hadji Amadou Sakho, un expert de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), suggère de ‘’bâtir autour du fonio un modèle économique de développement’’, avec la contribution du ministère de l’Agriculture et des femmes productrices de la région de Kédougou surtout, dont 90% s’activent dans la culture de cette céréale.

 

Une enquête menée dans cette région par l’ONUDI a démontré que la culture de cette céréale est ‘’l’un des secteurs d’activité les plus stratégiques’’, selon M. Sakho, qui y travaille, pour le compte de l’ONUDI, avec des partenaires étrangers dont une structure espagnole.

 

‘’Le fonio n’est pas trop exigeant en termes d’accompagnement cultural’’, a fait savoir l’expert onusien. Il peut être cultivé sur des ‘’sables faibles et rocailleux’’ ou des endroits ‘’où rien d’autre ne peut pousser’’, a confirmé le professeur Amadou Tidiane Guiro, chef de laboratoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Selon lui, le cycle de vie de la plante de fonio peut varier entre 90 et 120 jours.

 

El Hadji Amadou Sakho suggère de ‘’propulser’’ la production de cette céréale au Sénégal, en améliorant la productivité des terres et en facilitant l’accès des producteurs aux facteurs de production, deux des cinq axes d’orientation identifiés par l’ONUDI. Quelque 300 millions de francs CFA de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS) sont déjà ‘’injectés’’ dans la promotion de la culture du fonio, à Kédougou, a-t-il indiqué.

 

Au moment où l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce que ‘’les maladies chroniques liées à l’alimentation’’ gagneront du terrain ‘’dans les 20 prochaines années […] l’intérêt, c’est d’avoir des aliments qui ne font pas monter rapidement la glycémie’’, a encore dit M. Guiro. ‘’Quand on mange du fonio, on n’a jamais cette sensation de lourdeur. C’est digeste parce que c’est [une plante] qui vit dans des conditions naturelles, sans engrais.’’

 

‘’Ce qui est recherché, c’est des aliments ayant un index glycémique faible. […] L’index glycémique du riz est extrêmement élevé. Il est presque proche de 100, le sommet. Celui du fonio est de l’ordre de 55 voire 60 sur 100. […] Le fonio est d’un intérêt important pour les diabétiques. Il est souvent mélangé à du gombo. Et, nous avons démontré que le gombo diminue le cholestérol’’, a fait valoir Amadou Tidiane Guiro. L’excès de cholestérol dans l’organisme entraîne des maladies cardiovasculaires.

 

Présentée comme ‘’un important résultat de recherche innovant’’, la machine à décortiquer le fonio est faite de fibres textiles, de tôles et de la ferraille. Elle a libéré plusieurs milliers de femmes des pénibilités de la transformation du fonio, selon les organisateurs de la deuxième édition de la Journée de cette céréale.

 

‘’La machine a aussi relancé la culture de cette céréale typiquement africaine et développé en même temps la filière fonio’’, indiquent-ils.

 

Dr Pape Fall, directeur général du Fonds national pour la recherche agricole et agro-alimentaire (FNRAA, publique), préconise de diffuser davantage cette machine. Grâce à l’appui financier du FNRAA, six unités ont été acquises et distribuées dans les régions de Kédougou, Kolda, Sédhiou et Tambacounda, selon M. Diakité, qui appelle le gouvernement, les consommateurs et les producteurs à ‘’sortir le fonio de l’ornière’’.

 

‘’Des gens ont parcouru plus de 80 kilomètres pour venir bénéficier des services de cette machine’’, a affirmé son inventeur, ajoutant que cet outil est présent dans huit pays. Il dit ‘’privilégier’’ sa diffusion au Sénégal, à travers ‘’une fabrication à grande série’’, comme en Guinée qui, selon M. Diakité, abrite la plus grande unité de transformation de fonio, sur le continent, avec une capacité de 500 tonnes pan an.

 

‘’Selon une enquête que nous avons menée, 90% des Sénégalais ne connaissent pas le fonio, qui est cultivé dans les régions éloignées…’’, a révélé Amadou Tidiane Guiro.

 

Nafissatou Ndiaye Diakité, qui avoue faire partie des Sénégalais ne connaissant pas cette céréale, commente : ‘’Avec tous ces atouts, je ne comprends pas nos politiques. […] Je ne comprends pas que rien ne soit fait […] pour que cette céréale soit beaucoup plus cultivée et connue.’’

 

‘’On n’a pas assez communiqué sur le fonio. C’est pourquoi les gens ne le connaissent pas. Il faut beaucoup communiquer là-dessus’’, soutient Awa Niang, une Dakaroise, transformatrice de produits céréaliers. ‘’Je veux commercialiser le fonio, mais le prix qu’on me propose est très cher, 1.500 francs CFA le kilogramme’’, relève-t-elle.

 

‘’Nous avons fait la promotion de cette céréale au plan de la sécurité alimentaire, en partant du fait que c’est une denrée qui peut pousser sur des terres marginales, sans engrais. Il convient à nos pays où les gens n’ont pas les moyens de s’acheter les engrais’’, a dit à l’APS le journaliste sénégalais Madieng Seck, membre de l’association Slow Food, ‘’un mouvement international qui cherche à préserver la cuisine de qualité’’.


Auteur: APS - APS

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (18)


C .b. En Juillet, 2011 (03:28 AM) 0 FansN°: 1
... DONC ..... à VOS FONIO..... :love:  :love:  :love:  :love: 
Hum! En Juillet, 2011 (07:05 AM) 0 FansN°: 1
miam miam trop bon!
la plupart des sénégalais(es) ne savent pas préparer le fonio. on a connu le fonio qu'il fallait laver 10fois pour enlever la sable. maintenant le fonio vendu déjà conditionné ne contient plus du sable et il est très bon et facile à préparer. on peut le manger à toutes les sauces. quelques recettes de fonio sur ces liens:

recettes-cuisine-afrique.info
cuisineaz.com/recettes/fonio-au-poulet
marmiton.org/recettes/recette_salade-au-fonio
satoriz.fr/recettes-bio/fonio
Hahaha! En Juillet, 2011 (12:35 PM) 0 FansN°: 1
yow mi ape ndiayène nga. ana ndiobèneyi!
Xxxxxxxxxxx En Juillet, 2011 (03:32 AM) 0 FansN°: 2
Ils n'ont qu'a se mettre a le manger pendant 10 jours, ils nous le dirons. Hin,hein!
Dems En Juillet, 2011 (03:36 AM) 0 FansN°: 3
bonjour :sn:  :sn:  :sn: 

cette céréale typiquement africaine a nourris nos ancêtres jusqu’à ce que le blanc nous impose le riz



 :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
Hum! En Juillet, 2011 (07:12 AM) 0 FansN°: 1
tout à fait!!!!!!!!!
Fonio For Ever En Juillet, 2011 (15:23 PM) 0 FansN°: 2
le blanc a imposé le riz ? quel mensonge.

ne pas confondre importer et imposer.

aujourd'hui ce sont des sénégalais bon teint qui importent et imposent le riz...
Patisce En Juillet, 2011 (04:17 AM) 0 FansN°: 4
soyez s'incere dites tout simplement wade vend les vertu du fonio c'est simple nous avons un president qui deffend la consommation locale ,wade croit à l'Afrique et ses fils, c'est cette raison que les sénégalais l'ont choisi comme president vive wade et alliés
C...... En Juillet, 2011 (04:49 AM) 0 FansN°: 1
...sa tatoo ndy......
Hum! En Juillet, 2011 (07:19 AM) 0 FansN°: 2
c'est fatigant à la fin!!!
on parle des vertus du fonio et vous trouvez le moyen de politiser le fonio!
vous nous direz que c'est lui qui l' a inventé aussi.
Rahym Traore En Juillet, 2011 (04:56 AM) 0 FansN°: 5
Les grandes organisations internationales telles que l ONU ont mis en garde contre une crise alimentaire qui affectera toute notre planete dans un tres proche avenir.Meme les pays developpes n echapperont pas a cette crise qui verra les produits alimentaires couter si cher qu il sera extremement difficile de se nourrir.Lors d un sommet du G8 auquel wade avait participe l alerte a ete donne de maniere si alarmante qu au retour au pays,notre president a lance son programme gouvermental qu il a appele GOANA.C etait une reponse face au danger qui menace nos populations dont certains vivent deja une situation de famine qu on ne peut pas nier.Ce programme comme on le sait a eu beaucoup de publicite tant au niveau gouvernemental qu au niveau de l opposition qui n y a vu que de la pure propagande.Quoi qu il en soit,l idee etait noble et devrait avoir le soutien de tous les senegalais soucieux de sauver notre pays d une crise a portee apocalyptique.Nous avons les moyens d une autosuffisance alimentaire car nous disposons de surfaces cultivables et d une paysannerie prete a relever le defi pourvu qu il y ait une politique de developpement agricole reelle tenant en compte l interet national.Notre dependance par rapport au riz qui est un produit d exportation n a que trop dure et elle nous coute trop cher tant au point de vue financier que sanitaire.Avec les ravages dus au diabete,nous savons que notre consommation excessive de riz en est une premiere cause.Il serait donc temps de songer a un produit de substitution qui ne serait autre que le fonio qu il y a lieu de vulgariser par une culture extensive dans toutes les regions du senegal.Il est vrai que la majorite des senegalais ne le connaissent pas mais il est certain qu ils l adopteront s ils decouvrent ses qualites nutritives qui sont superieures a celles du riz.Associer les restaurants a ce projet ne serait pas une mauvaise choses particulierement les grands restaurants ou les chefs se feront le devoir d imaginer les meilleures recettes qui finiront sur les tables ou les nattes des senegalais.BON APPETIT!

Rahym Traore En Juillet, 2011 (05:09 AM) 0 FansN°: 6
AUTANT POUR MOI,LE RIZ EST UN PRODUIT D IMPORTATION BIEN QU ON EN EXPORTE!
Barthel En Juillet, 2011 (06:39 AM) 0 FansN°: 7
nèkhoul darra et ça coûte cher 1500F le kilo
Hum! En Juillet, 2011 (07:10 AM) 0 FansN°: 1
nékhoule parce que tu n'est pas tombé sur une personne qui sait le préparer. il faut apprendre à la cuisiner et à l'apprécier. je suis sûre que nos ancêtre avaient dit la même chose à propos du riz.
Hum! En Juillet, 2011 (07:10 AM) 0 FansN°: 2
nékhoule parce que tu n'est pas tombé sur une personne qui sait le préparer. il faut apprendre à la cuisiner et à l'apprécier. je suis sûre que nos ancêtre avaient dit la même chose à propos du riz.
Patisco En Juillet, 2011 (06:58 AM) 0 FansN°: 8
WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!

WADE DEGAGE WAAY !!!!!



Agriculteur2 En Juillet, 2011 (07:36 AM) 0 FansN°: 9
Non! mais moi le fonio est intégré dans mon menu depuis la FIARA 2007. Il remplace le couscous marocain. C'est la première utilisation que j'en ai fait. A vos fonio!
Hum! En Juillet, 2011 (08:04 AM) 0 FansN°: 1
agriculteur2 on va se créer notre association de "mangeurs de fonio" alors!
Non Initié En Juillet, 2011 (08:37 AM) 0 FansN°: 1
où peut on en acheter sans sable svp?
Fa En Juillet, 2011 (11:22 AM) 0 FansN°: 1
a paris :
je sais que y'a certaines de boutiques exotiques et surtout les boutiques bio en vendent

a dakar:
sur les marchés, dans les coopératives de femmes qui font la promotion du "manger local"
Fati En Juillet, 2011 (16:23 PM) 0 FansN°: 2
à la gare férroviare
Rama Ba En Juillet, 2011 (08:53 AM) 0 FansN°: 10
le riz c'est 400 milliards qui sortent du Senegal, les habitudes alimentaires sont tenaces mais la nouvelle génération devra éduquer leurs enfants en tenant compte des equilibres nutritionnels et prévenir bien des maladies telle que le diabete.

De plus c'est trés bon et le fonio se mange avec bien des sauces. :-D 
Savoir En Juillet, 2011 (08:59 AM) 0 FansN°: 11
EST CE K JE PEU CONNAITRE LA SIGNIFICATION DE DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN WOLOF SVP
Modou Touba En Juillet, 2011 (09:42 AM) 0 FansN°: 12
Je peux tout simplement confirmer que c'est un bon plat,en guinée j'en raffolé comme dejeuner et le soir un bon plat d'atiékè .Il m'arrivait aussi pour petit dejeuner de faire comme les guinéens un bon plat de riz local accompagné de sauce rendez vous en bas.

seulement chez nous au Sènégal cafe au lait,thiébou dieune (riz gras comme l'appelle les guinéens) des éléments qui reflétent notre attachement aux colons comme disait Sankara "c'est dans notre assiette que se trouvent les premiers élèments de colonialisation".
Gigi En Juillet, 2011 (12:38 PM) 0 FansN°: 13
Le kilo du fognio coute 3000 FCFA comparé à la Guinée où ca coute 500 F vous voyez le rapport? il faut une volonté politique réelle pour que le fognio atteigne nos plats.
Hadjiboui En Juillet, 2011 (13:40 PM) 0 FansN°: 14
sa soigne koi ce plante!!
Diodi En Juillet, 2011 (13:57 PM) 0 FansN°: 15
Le fonio est excelent, il se prépare comme du tiébou dien, il se prépare avec la sauce, il se consomme avec du lait à l'image du couscous (tiérè), ne loupez pas, il ne coûte rien en Guinée et au Mali où il est conditionné en sachet de 1 kg et vendu sur le marché. Il est excelent.
Fonio For Ever En Juillet, 2011 (15:24 PM) 0 FansN°: 16


Le fonio est la céréale qui a de loin le meilleur goût. L'essayer c'est l'adopter.

Ok En Juillet, 2011 (17:17 PM) 0 FansN°: 17
il faut commenter les articles et arrétez de faire hors sujet
Mamadou Niabaly En Juillet, 2011 (17:36 PM) 0 FansN°: 18
la production du fonio est des plus faciles. on peut la faire avec peu de peine et en grande quantite!!!!!!! :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com