Pourquoi bannir les cotons-tiges de vos oreilles

  • Source: : 20minutes.fr | Le 12 avril, 2017 à 18:04:01 | Lu 2768 fois | 0 Commentaires
content_image

L'utilisation abusive et inadaptée des coton-tiges est vivement déconseillée pour les oreilles. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Avez-vous déjà louché avec dégoût sur les oreilles cracras de votre voisin (de bureau, de métro ou d’ascenseur) ? Ainsi qu’une tendance à vous astiquer les oreilles comme un sou neuf ? Eh bien peut-être péchez-vous par excès de propreté. Oui oui, c’est possible. Car des oreilles trop propres peuvent affecter l’audition et la bonne santé de l’oreille. On vous explique comment et pourquoi.

« Il faut bannir les cotons-tiges »

Si vous êtes attentif à votre hygiène, sans doute accordez-vous un soin particulier à celles de vos oreilles. Mais les assaillir quotidiennement de cotons-tiges n’est pas la bonne solution. Loin s’en faut. « Beaucoup de gens nettoient leurs oreilles quotidiennement à l’aide de cotons-tiges pour en retirer le cérumen, même des parents avec leur bébé, constate le Dr Mireille Tardy, médecin ORL et membre du comité scientifique de l’association JNA. Or le cérumen est sécrété naturellement pour lubrifier la peau de l’oreille, tapissée de petits poils, et l’aider à rester souple et tonique. Tout cela permet de chasser les impuretés de l’oreille et en assurer l’auto-nettoyage ».

Pour des oreilles propres et en bonne santé, « le mieux est de ne rien faire, si ce n’est nettoyer la partie externe de l’oreille à l’eau et avec une serviette autour de son index », prescrit le Dr Tardy. Donc pas besoin d’utiliser un stock de cotons-tiges à chaque fois : « pour un ORL, c’est simple, les cotons-tiges sont à bannir », tranche le médecin. Quant à la fréquence de nettoyage, « une fois par semaine, c’est très bien, pas besoin de les nettoyer plus souvent ».

Démangeaisons

Et aux petits malins qui seraient tentés par l’alternative spray, « ce n’est pas mieux, répond Mireille Tardy. C’est adapté à l’hygiène des narines mais pour celle des oreilles, c’est inutile : les sprays dédiés dessèchent la peau. Et contiennent certaines substances de synthèse censées hydrater la peau de l’oreille, ce qui est au départ le rôle du cérumen. Cela n’a pas de sens ». Pas question non plus de nettoyer les oreilles fragiles des bébés, « ni avec du sérum physiologique, ni avec des cotons-tiges, fussent-ils pour bébé », martèle le Dr Tardy.

D’ailleurs, si on nettoie ses oreilles à outrance et pour en retirer la cire, « cela peut avoir des conséquences très néfastes pour l’oreille, avertit l’ORL. Plus on nettoie, plus on donne de difficultés à l’oreille. La peau va être moins hydratée, elle risque d’être irritée, de démanger et de se desquamer ».

Bouchons et pertes d’audition

Mais surtout, un usage inadapté et abusif des cotons-tiges peut causer douleurs et perte d’audition. « D’abord parce que le coton-tige va n’éliminer qu’une partie du cérumen, qu’il va surtout repousser au fond de l’oreille et, à terme, entraîner la formation de bouchons de cire », prévient le Dr Tardy. Par ailleurs, il est très fréquent que le coton-tige soit trop profondément inséré dans l’oreille. Dans ce cas « en plus de provoquer une très vive douleur, cela peut causer une déchirure du tympan et provoquer une perte d’audition ».

Dans un cas comme dans l’autre, on zappe l’automédication et on consulte un spécialiste. « Il ne faut surtout pas verser le moindre liquide – collyre ou sérum physiologique — dans l’oreille quand on a une otite, un bouchon ou à plus forte raison une plaie au tympan, insiste l’ORL. Cela pourrait entraîner une diminution des cellules de l’oreille interne ».

Nettoyer ses appareils

Mais s’il ne faut pas briquer ses oreilles comme un sou neuf, cela ne dispense pas en revanche de veiller à la propreté des appareils que l’on y insère, que l’on soit porteur d’appareil auditif ou en fusion avec ses écouteurs.

« Un coton humide passé une fois par semaine sur la partie insérée dans l’oreille permet de nettoyer correctement ses appareils, conseille l’ORL. Pour les dispositifs auditifs, il faut toutefois être vigilant et vérifier régulièrement que les orifices des embouts de l’appareil, lorsqu’il s’agit d’embouts obturants, ne sont pas bouchés par du cérumen ». Hormis ces précautions, « laisser les oreilles faire leur propre travail est encore la meilleure recommandation pour leur assurer une bonne hygiène »


Auteur: 20minutes.fr - 20minutes.fr




Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com