Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

PROTOCOLE D’ ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS : LES MAITRES CONTRACTUELS ET PROFESSEURS CONTRACTUELS RECLASSES DE 2006 VICTIMES D’ARNAQUE

Posté par: Babacar diouf| Mardi 18 mars, 2014 18:05  | Consulté 10772 fois  |  10 Réactions  |   

PROTOCOLE D’ ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS : LES MAITRES CONTRACTUELS ET PROFESSEURS CONTRACTUELS  RECLASSES DE 2006 VICTIMES D’ARNAQUE

Apres huit longues années d’attente et d’espoir, les maitres contractuels et professeurs contractuels reclassés de 2006 viennent de subir de la part de l’Etat du Sénégal  « la plus grosse arnaque de leur vie ». Ces soldats de l’éducation combattant infatigables contre l’ignorance qui, jadis ont accepté certes volontairement de servir leur nation en milieu rural moyennant une modique bourse de 50 000 f pendant quatre ans ,puis un maigre salaire de 75 000 f  pendant plusieurs années avant d’être reclassés dans la fonction publique ne méritent pas une telle injustice après de bons et loyaux services rendus à la nation  .Ces maitres contractuels et professeurs contractuels qui espéraient un jour bénéficier de la reconnaissance de tout un peuple incarné par l’Etat sont aujourd’hui profondément déçus du gouvernement du Sénégal .Pour rafraichir la mémoire des sénégalais, le collectif des reclassés de 2006  par l’ entremise de son président Pape Demba Sarr tient à rappeler  que les 15 et 17 juillet , le 5 octobre et le 29 octobre 2012 , ,les 14 et 22 mars 2013  ,le 29 avril 2013 , des séances plénières de négociations se sont tenues sous la présidence de Monsieur Mansour Sy Ministre de la fonction publique , du travail du Dialogue social et des Organisations professionnelles entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants autour des plates formes revendicatives ou des mémorandums déposés par le cadre Unitaire du Syndicats d’Enseignant (CUSE ) ,le syndicat Autonome des Enseignants du moyen secondaire du Sénégal (SAEMSS/CUSEMS) le Cadre unitaire syndical des Enseignants du Moyen et du Secondaire (CUSEMS ) , Le syndicat des enseignants libres authentiques (SELS AUTHENTIQUE) et le SIDEES

Le gouvernement du Sénégal était représenté par :

          -    Madame Khoudia Mbaye Ministre de l’Urbanisme de l’habitat.

          -    Monsieur Sérigne Mbaye Thiam Ministre de l’Education Nationale.

-        Monsieur Mary Teuw Niane Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche.

-        Monsieur Mamadou Talla Ministre de la Formation Professionnelle de l’Apprentissage et de l’Artisanat.

-        Monsieur Mbagnick Ndiaye Ministre des Sports

-        Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances Chargé du Budget.

-        La partie syndicale était représentée d’une part par le coordonnateur du Cuse et les secrétaires Généraux des syndicats membres de ce cadre .Et d’autre  part les secrétaires Généraux des syndicats non membres du Cuse. Les soixante dix huit points revendicatifs initialement objet de discussion ont été traités par les deux parties .Certaines de ces revendications ont connu des dénouements heureux et parmi celles – ci on peut citer quelques points :

-        La formation diplômant  des anciens instituteurs adjoints

-        L’extinction du corps des inspecteurs adjoints de l’EPS

-        La gestion des volontaires, des vacataires contractuels à l’IPRES et à la caisse

-        La baisse de la fiscalité sur les salaires ayant pour corollaire l’augmentation des salaires

-        L’augmentation des allocations familiales

-        Le relèvement du niveau de recrutement dans les EFIS

-        Le reversement du capital décès aux ayant cause de la femme décédée

La liste n’est pas exhaustive.

Mais en définitif certaines revendications non encore satisfaites ont été synthétisées et transmises comme plate forme minimale en onze points par la partie syndicale au gouvernement du Sénégal. Apres examen et discussions approfondies de ces points, les deux parties ont convenu de ce qui suit ;

1.     Tenue d’un atelier sur la problématique de l’enseignement de l’arabe : accord

2.     Paiement de l’indemnité de fin d’engagement aux ayant cause des enseignants contractuels décédés : accord

3.     Nomination des enseignants contractuels diplômés avant l’âge de 35 ans et recrutés comme décisionnaire par cause de lenteurs administratives : accord

4.     Lenteurs dans la délivrance  des actes administratifs de la mise en solde du paiement des rappels : accord

5.    Reclassés de 2006 (sur imposition de rappel) : le gouvernement a donné son accord pour le paiement de sommes dues aux 1600 cas recensés au plus tard en fin de décembre 2013 : accord

6.     Reversement  au FNR des cotisations des contractuels titularisés : accord

7.     Habitat social : accord

8.     Formation déconcentrée (CAE –CEM) passerelle professionnelle, corps des administrateurs : accord

9.     Indemnité de logement, prime scolaire, indemnité documentaire et indemnité des IEMS ; le gouvernement a demandé à la partie syndicale de reverser le traitement de ces revendications après publication des résultats  de l’étude engagé sur le système de paiement et de motivation des agents de l’Etat

10.          Annualisation du salaire des professeurs vacataires : accord

11.          Validation aux 2/3 avec rappel des années de volontariat de vacation et de contractualisation pour les Mc et Pc comme fonctionnaires : accord

 Ces négociations ont été bouclées par la demande du Gouvernement à la partie syndicale de lui accorder le temps d’affiner l’évaluation du cout de la revendication. Mais a notre grande surprise concernant le cas des reclassés de 2006, l’état a remis en cause  cet accord. Car  dans sa dernière déclaration  le porte- parole de la partie gouvernementale a précisé que  l’état  ne doit plus rien aux 1600 cas de maitres et professeurs contractuel recensés. Selon lui il y ‘avait que cinq cas avérés qui ont été régularisés depuis fin septembre 2013 et par conséquent l’état ne doit plus rien à ces éducateurs. ce qui semble flou ; puisque c’est accord s’est produit après une longue et profonde réflexion et discussion l’Etat avait reconnu que ces reclassés ont été victimes d’une surimposition de rappel.

Le collectif des reclassés de 2006 convaincus de la volonté du Gouvernement de les arnaquer sollicite l’arbitrage de son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République , l’aide du bureau International du travail Bit et de la communauté Internationale principale bailleur de ce projet pour faire réparer par le gouvernement  du Sénégal les  préjudices financiers qu’il vient d’infliger aux seuls reclassés de 2006 .Que s’est –t-il réellement passé pour que le gouvernement du Sénégal après examen et discussions approfondies de la question du reliquat des reclassés de 2006 donne son accord pour le paiement des sommes dues aux 1600 cas recensés au plus tard en fin décembre . C e même gouvernement remet encore en cause cet acquis. Pour expliquer d’avantage le pourquoi de leur combat  Pape Demba Sarr fait un bref survol du problème des 1600 reclassés de 2006 « Lorsque que nous reclassés en 2006  , Nous avons attendu 20 longs mois, pour percevoir en  2008 la somme de 750 000 FCFA or en réalité nous devrions recevoir chacun  entre 1750 000 F CFA  et 1850 000 f selon le grade soit un reliquat de 950 000f ou 1 000 000 f " A-t-il laissé entendre .Avant de s interroger "D'autres générations ont attendu 15 à 16 mois et ont effectivement perçu 1050 000 dans quel pays sommes nous? » A-t-il dit .Avant de poursuivre  « Et pourtant nous avons adressé à la directrice des soldes des demandes de réclamation. Mais en  vain. Aussi nous demandons respectivement  au ministre des finances, au ministre du budget et à celui en charge  de l’éducation  de nous rétablir dans nos droits. » A-t-il souligné .

Pourquoi les reclassés de 2006 n’ont pas été traités au  même titre que ceux qui les ont précédés ou suivis. ?

Pourquoi le gouvernement n’est pas en mesure de donner des arguments techniques convaincants qui justifient leur décision. ? Les reclassés de 2006 veulent des réponses à toutes ces interrogations et demandent surtout au gouvernement de ne plus leur demander de faire des réclamations parce que ‘ils en ont fait à plusieurs reprises avec des bulletins de salaires à l’appui .Le gouvernement fait du dilatoire pour ne pas payer. Il  sait pertinemment que les 1600 reclassés de 2006 recensés par leur service ont été sur imposés.

Babacar Diouf

 

                

 L'auteur  babacar diouf
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (10)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Smithd950 En Août, 2014 (02:54 AM) 0 FansN°:1
It's very straightforward to find out any topic on net as compared to textbooks, as I found this article at this site. babkbceaabfkeebe
Pharmf447 En Août, 2014 (10:46 AM) 0 FansN°:2
Very nice site! cheap goods
Pharmg8 En Août, 2014 (10:49 AM) 0 FansN°:3
Very nice site! cheap goods http://aixypeo2.com/ayaota/4.html
Pharmd899 En Août, 2014 (17:24 PM) 0 FansN°:4
Very nice site!
Pharmk828 En Août, 2014 (17:43 PM) 0 FansN°:5
Very nice site! cheap goods http://oieapxy2.com/tyaott/4.html
Pharme262 En Août, 2014 (17:04 PM) 0 FansN°:6
Very nice site!
Pharmd879 En Août, 2014 (12:22 PM) 0 FansN°:7
Very nice site! cheap goods http://opeaixy2.com/qsqsxoa/4.html
Anonyme En Janvier, 2015 (19:32 PM) 0 FansN°:8
SALUT,
POUR PLUS DE TRANSPARENCE, VEUILLEZ PUBLIER LES BAC ARABE QUI SONT ACCEPTES.
ET PRÉCISEZ POURQUOI LE DERNIER GRAND BAC ARABE, AVANT LE BAC ETAT, DÉNOMME BAC SOUDAN N'EST PAS ACCEPTE.
NOUS NE DEMANDONS PAS DE DOMMAGE POUR LES FRAIS DE CONSTITUTION DE DOSSIER PLUS ÉLÈVES QUE LA QUITTANCE.
EN TOUTE MODESTIE NOUS APPELONS A PLUS DE SÉRIEUX ET DE COMPÉTENCE POUR UNE ECOLE DE QUALITE;
MERCI
Anonyme En Janvier, 2015 (19:33 PM) 0 FansN°:9
SALUT,
POUR PLUS DE TRANSPARENCE, VEUILLEZ PUBLIER LES BAC ARABE QUI SONT ACCEPTES.
ET PRÉCISEZ POURQUOI LE DERNIER GRAND BAC ARABE, AVANT LE BAC ETAT, DÉNOMME BAC SOUDAN N'EST PAS ACCEPTE.
NOUS NE DEMANDONS PAS DE DOMMAGE POUR LES FRAIS DE CONSTITUTION DE DOSSIER PLUS ÉLÈVES QUE LA QUITTANCE.
EN TOUTE MODESTIE NOUS APPELONS A PLUS DE SÉRIEUX ET DE COMPÉTENCE POUR UNE ECOLE DE QUALITE;
MERCI
Anonyme En Janvier, 2015 (19:39 PM) 0 FansN°:10
ECOLE DE QUALITE

Ajouter un commentaire

 
 
babacar diouf
Blog crée le 08/03/2014 Visité 204092 fois 234 Articles 8849 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires