Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Vélingara : Ibrahima Barry président du conseil départemental « Notre stratégie a été de travailler en synergie avec la Diaspora …. »

Posté par: Babacar diouf| Dimanche 03 janvier, 2016 20:01  | Consulté 1606 fois  |  0 Réactions  |   

A son installation en juillet 2014, le conseil départemental de vélingara,  s’était fixé comme objectif : la finition des travaux de construction  du lycée de Vélingara et l’ouverture du Bloc Sou. A l’heure du bilan cette institution peut se targuer de  dire, qu’elle a atteint son objectif .c’est du moins l’avis de son président  Ibrahima Barry qui faisait face  la presse. Au cours cette entrevue avec les pisses-copies, Mr Barry est revenu sur les réalisations  de l’institution mais également sur les contraintes et les perspectives pour 2016. Entretien

Babacar Diouf  : Vous êtes à la tête du conseil départemental  quel bilan tirez vous après 1 an et  demi de fonctionnement ?

Ibrahima Barry : Les conseillers départementaux ont été érigés avec l’acte 3 de la décentralisation en 2014. Nous avons été installés au mois de juillet 2014. déjà Et d’emblée  on avait  fixé comme priorité l’ouverture du lycée de Vélingara. Et nous avons tout fait pour relever ce défi. Nous rappelons que le lycée de vélingara est un lycée départemental. Et nous sommes en train d’y réaliser des investissements  importants  notamment  un plateau sportif, des allées piétonnes, une aire de parking, des bancs publics. La santé n’était pas en reste c’était aussi une de nos priorités, et aujourd’hui  nous félicitons le ministre de la santé pour l’ouverture du bloc sou. D’ailleurs la première césarienne y a été réalisée. C’était un combat aussi du conseil départemental.  Nous avons aussi clôturé des collèges  et le système d’adduction et la construction de salle de classes à Sinthiang Koundara. Nous avions également organisé un camp de cataracte. L’état nous a assigné comme mission  de réaliser la synergie des actions de développement sur une aire géographique qui constitue le département,  nous n’avons pas de ressources propres, ni de territoire encore moins, de fiscalité. Ce que nous devons  faire,  c’est  la planification des actions de développement, la réalisation  des projets structurants. A l’image de la commune, le conseil départemental a des domaines  transférés comme l’éducation, la santé l’environnement et la culture. Mais comme l’Etat ne nous a pas donné assez de moyens, nous avons usé de notre réseau. Notre stratégie a été de  travailler  avec la diaspora, nous avons  nommé des conseillers au niveau de la Belgique de la France et d el ‘Espagne. Ce partenariat nous a valu beaucoup de satisfaction, avec  l’équipement du centre de santé en lits avec notre compatriote Yaya Diallo, l’équipement de la bibliothèque du lycée chérif samsidine Aidara de Vélingara  avec  Kadiatou Linkering   et , d’ici peu nous allons recevoir  la fondation Franco  Ronquali en Italie qui promet de nous envoyer un container de 40 pieds de matériels scolaires et  sanitaires . Pour vous dire que le conseil département est entrain de travailler.

Babacar Diouf  : Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontées ?

Ibrahima Barry :Oui nous avons des contraintes avec l’hostilité des maires. Certains  nous prennent comme de concurrents, il y ’ a pas une adhésion des maires par rapport aux actions du conseil départemental.  Ils répondent rarement à nos réunions.  Alors qu’il est clairement établi que nous n’avons pas de territoire. Nous travaillons pour eux. Il y‘a aussi les services déconcentrés de l’Etat qui ignorent fondamentalement le conseil départemental. Alors ce dernier a des compétences transférées  Leur attitude n’est pas une attitude de collaboration avec le conseil départemental. Mais nous saluons le préfet du département de Vélingara  qui a une posture républicaine. il est en train d’accompagner le conseil départemental nous l’encourageons et le remercions. Il y a aussi le défaut  de communication, les gens ne connaissent pas nos missions et nos réalisons  certains pensent que l’éclairage de la commune relève de la  compétence du conseil départemental, mais je sui

 Babacar Diouf  : Quelles sont vos perspectives pour 2016 ?

Ibrahima Barry : Pour 2016, nous allons mettre l’accent sur l’emploi des jeunes. D’ailleurs nous avons organisé en partenariat avec l’Odcav de Vélingara  un forum sur l’emploi des jeunes. Nous n’avons pas oublié  l’accès des femmes au crédit. Nous avons été  sélectionnés pour piloter  le budget participatif.  Il y ‘a aussi le PDD qui est au cours d’élaboration  avec l’implication de tous les acteurs à la base. J’ai instruit mon service de réaliser le plan d’urgence du département de vélingara et de l’insérer dans le PUDC. Nous avons travaillé avec le maire de Vélingara pour le  projet d’extension du marché de Vélingara et l’extension du réseau de l’électrification .c’est le ministère même qui nous avait demandé  qu’il allait financer quelques projets pour le département .C’est ainsi que nous avons choisi ce projet si donc  il  se réalise c’est grâce au portage du conseil départemental qui a accompagné la mairie de Vélingara. »

Propos recueillis à Vélingara par Babacar Diouf 

 L'auteur  babacar diouf
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
babacar diouf
Blog crée le 08/03/2014 Visité 186540 fois 212 Articles 8035 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires