Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Vélingara : La société civile a battu le macadam pour réclamer la reconstitution des registres des actes de l’état civil de la commune

Posté par: Babacar diouf| Samedi 21 février, 2015 18:02  | Consulté 3378 fois  |  0 Réactions  |   

Les membres du collectif des associations de la société civile de Vélingara ont battu le pavé ce vendredi à travers l’artère principale de la ville pour demander l’implication de tous les ministères pour l’application du décret no 2011-514 relatif à la reconstitution  des registres des actes de l’ état civil  de la commune et la mise en place et le démarrage des travaux de la commission de reconstitution des registres de l’ état  . Munis de pancartes d’où l’on pouvait lire « sans extrait de naissance pas de Cfee, pas de Bfem pas de Bac » , « l’état civil un droit pour tous » Ces marcheurs brassards rouges à la main  ont bravé le chaud soleil en scandant nous voulons des extraits ! , nous voulons des extraits ! Au nombre de 70 selon les observateurs, ils se sont donnés rendez vous à la préfecture .Ou le mémorandum a été lu par Amadou Dieye Sow. Le contenu du mémorandum relate  la souffrance des populations par rapport à l état civil un véritable casse –-tête chinois. En effet  pour disposer d’extrait de naissance il faut débourser 6000 f CFA voir plus. Et pire encore  on ne peut même plus disposer d’extrait de naissance depuis presque un à deux  mois, la raison le procureur a décidé de ne plus signer les autorisations de transcription de ces pièces. Aucun texte législatif ne l’autorise. Ainsi des élèves ont  été exclus du Bac session 2015  faute de cette pièce précieuse.  Le préfet Amadou Mactar Cissé  a rassuré les marcheurs. Selon lui,  pour ce qui concerne  les élèves qui doivent passer les examens et autres concours,  le procureur de la république  a fait une dérogation exceptionnelle  pour eux.  L’autre problème plus sérieux  concerne la reconstitution  des registres actes de naissance. A ce propos le préfet dira que le procureur  a précisé  que la  reconstitution générale de tous les registres détruits ne peut se faire sur la base de soit transmis. Il faut rappeler qu’un certain 18 mars 2010, les archives de la commune étaient  parties en fumée suite à un incendie provoqué par les manifestants d’alors.

Babacar Diouf 

 L'auteur  babacar diouf
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
babacar diouf
Blog crée le 08/03/2014 Visité 171864 fois 193 Articles 6734 Commentaires 6 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires