Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

VELINGARA : LE CORPS DE SADIO KEÏTA PEINE À REJOINDRE SA DERNIÈRE DEMEURE

Posté par: Babacar diouf| Dimanche 25 février, 2018 18:02  | Consulté 379 fois  |  0 Réactions  |   

Le corps de Sadio Keïta, du nom de ce sujet guinéen qui avait tué son « rival » avant de mourir à son tour, repose toujours à la morgue de la mosquée mouride de Vélingara. Après quelques jours passés à l’hôpital régional de Tambacounda pour autopsie, les services compétents ne parviennent pas à trouver un proche parent prêt à recevoir le corps pour l’amener à sa dernière demeure. De sources proches de la gendarmerie, tous les contacts anciennement disponibles ne répondant plus aux appels des hommes en bleu. Alors que, Mardi passé, des voisins du meurtrier s’étaient retrouvés au cimetière du quartier Sinthiang Houlata pour creuser la tombe. Une tombe qui reste toujours ouverte, attendant le corps de ce mécanicien motocycliste. Selon un ami de la victime, l’autorité judiciaire ne consent pas encore à remettre le corps aux amis et voisins de quartier, de peur qu’un proche parent ne se présente plus tard pour réclamer le cadavre. Pourtant, selon toujours notre interlocuteur, des proches sont nombreux dans la commune de Vélingara où vivait un frère utérin de son papa qui, même décédé, a ses enfants qui vivent là. Mieux, un frère de sang habiterait Médina Gounass.

Mais pour combien de temps attendra-t-on pour inhumer le pauvre et libérer la morgue ? En tous les cas, son enterrement devrait se faire dans la plus grande discrétion. A l’annonce de son enterrement mardi, plusieurs notables et marabouts avaient décliné la demande de participer à la prière mortuaire.

Les résultats de l’autopsie ne sont pas dévoilés au commun des mortels. «  C’est confidentiel. L’enquête est en cours.» Nous a-t-on dit.

Pour rappel, Sadio Keïta, avait pu amener Mamoudou Lanthiou Kanté, qu’il soupçonnait de flirter avec son épouse, en pleine brousse pour le tuer et incinérer le corps. C’était le 4 février dernier. Il sera arrêté le 11 février, soit une semaine après, avant d’être retrouvé mort au violon le lendemain matin. Comment ? Malheureusement, la population, avide d’en savoir davantage, ne peut pas encore faire prévaloir son  droit à l’information.

 L'auteur  babacar diouf
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Vélingara, Mort, Crops
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
babacar diouf
Blog crée le 08/03/2014 Visité 322691 fois 360 Articles 14524 Commentaires 16 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires